Logo-SoffyG
Suivez moi sur

Passion Illustrations

Non au desson gratuit !

Fais-moi un dessin gratuit !

« – Bonjour, j’aime beaucoup ce que vous faites. Vous pourriez me dessiner un cheval jaune avec une danseuse dessus ?

– Bonjour, oui bien sûr. Puis je pose quelques questions rapides sur le format, la destination du dessin.

– Alors ben… vous me l’envoyez et je verrais avec les autres lequel je choisis.

– … »

Cette anecdote n’est pas la seule, il y a plein d’autres façons de se retrouver devant des personnes qui demande des dessins gratuits.

En tant qu’illustratrice, je me suis retrouvée et me retrouve encore devant des demandes de TRAVAIL gratuit, et je vais vous expliquer comment répondre poliment mais fermement que nous, illustrateurs, même si nous faisons un métier passion, il s’agit d’un métier, avec son expertise, et justement, ça se paye !

Les différentes demandes de dessin gratuit

Ca te fera de la visibilité

En effet, l’une des demandes les plus courantes c’est tes plus ou moins proches qui te demande un dessin, gratuit, bien sûr. Ben oui, tu sais dessiner alors… Souvent c’est accompagné d’un argument on ne peut plus classique « Ca te fera de la visibilité ».

Et là tu te retrouves devant un dilemme : oui ok et puis je ne vais pas le/la vexer en refusant. Sauf que, justement, tu dois t’affirmer. La réponse la plus appropriée est toujours non. Tu peux refuser gentiment. « Je te remercies de ta proposition, vraiment, mais elle ne m’intéresse pas. Je n’ai pas besoin que tu me fasses de la visibilité. Par contre on peut discuter si tu veux me faire une commande. » Là il ne faudra pas tomber dans le piège de se brader et de faire un dessin que tu ne feras pas assez payé.

Je vais choisir le meilleur

C’est mon anecdote de cheval jaune et de la danseuse. On te contacte, on te demande si tu sais dessiner tel ou telle chose/personne/scène… Puis on te dit ben envoyez-moi le dessin fini / croquis que je choisisse le meilleur. C’est extrêmement irrespectueux et même choquant. En quoi cette personne est qualifiée pour juger qui est le meilleur dessinateur ou quel est le meilleur dessin ?

Ton portfolio, ce n’est pas pour les cochons

Non, ce n’est pas acceptable. La bonne démarche c’est que tu sois choisi parce que on a apprécié tes réalisations. Tout illustrateur professionnel a un portfolio sur lequel ont peut voir ce qu’il dessine et comment il le dessine. Il est vrai que tout ne sera pas représenté. Il est vrai que tous les dessinateurs ont leur sujet de prédilection et leur style. Ca tombe bien, ils ont tous des portfolios qui montre ce qu’ils savent faire. Quand tu as ce genre de demande il y a deux réponses possibles. La première, très simple est de donner le lien vers ton portfolio. « Si vous souhaitez savoir ce que je fais, aller voit mon portfolio ». L’autre est de proposer un tarif. « Très bien si vous voulez un dessin fini, pas de souci, ça fera tant €, sans cession de droits ».

Mon petit cousin sait le faire

On a aussi celui qui argumente de façon incessante, demande une réduction, te fait valoir qu’il te fait une faveur, t’explique que tu es trop cher parce que le fils de la sœur de sa voisine dessine aussi mais que c’est à toi qu’il a demandé. Bon… les jours où je suis de bonne humeur je réponds calmement que c’est une très bonne idée, qu’il aille demander au fils de la sœur de sa voisine. Les jours où je suis de moins bonne humeur, je réponds calmement que c’est une très bonne idée, qu’il aille demander au fils de la sœur de sa voisine.

Je suis illustratrice, pas marchande de souk ! Mon tarif s’appuie sur des données précises et est légitime. Si je fais une réduction, je choisis à qui je la fais et pourquoi je la fais. Et en tout cas, jamais à quelqu’un d’inconnu qui pense me rendre service en me demandant une illustration. Une relation client-illustrateur se pense sur un pied d’égalité : il est le client, tu es le/la prestataire de service ! Il ne faut pas inverser les rôles et encore moins croire que c’est ton patron. C’est ton client. Vous vous devez un échange franc et un respect mutuel.

La cession de droits illimitées

Dans le même genre, on a la demande de cession de droits illimités. Le droit de reproduire ton dessin sur tous supports, sans limite de temps n’est pas valable légalement. Une cession de droits détermine les ou les supports autorisés et/ou le nombre d’exemplaires, la zone géographique où ton dessin peut être utilisé, et est limité dans le temps. Et en aucun cas elle ne permet de modifier ton image sans ton accord ! Il faut savoir que plus les droits sont étendus, plus la cession sera onéreuse. CQFD.

La demande de dessin gratuit déguisée en concours

En ce qui me concerne c’est le pire des cas. C’est vrai que participer au concours d’une affiche, pour peu que l’événement que va annoncer cette affiche soit prestigieux, ça pose question.  Mais on en revient au cas du cheval jaune et de la danseuse. Finalement, tu fais un dessin gratuit. Oui si tu es choisi c’est valorisant, cependant, combien aurais-tu facturé si on te l’avait commandé ? Comment faire valoir que ton métier c’est illustrateur, que c’est un vrai métier, que ton expertise -c’est-à-dire les heures de pratique, de tests, d’apprentissage des techniques, de la couleur, de la perspective, de l’anatomie, etc.- c’est quelque chose qui se paye.

Ton travail vaut de l’argent.

Ne soyons pas les auteurs de notre dépréciation

Je pense sincèrement que ce n’est pas parce qu’une pratique est répandue que c’est une bonne pratique.  Plus, nous, illustrateurs, refuserons ce genre de demande, plus nous serons considérés comme des professionnels sérieux. Tu n’as pas à faire tes preuves. Tu as déjà des éléments qui permettent à un client de décider si il souhaite travailler avec toi ou pas.

 En effet, si jamais tu te poses la question face à une demande qui te parait bizarre fais une comparaison : Fais-toi la même demande que tu reçois en imaginant qu’il s’agisse du boulanger de ton quartier ou d’un plombier. SI ça te paraît aberrant, c’est que ça l’est ! Tu ne demandes pas à un plombier de venir réparer ton robinet gratuitement pour voir si tu lui confies le chantier de ta robinetterie de baignoire !!! Je t’invite à visiter le blog de Mon maçon était illustrateur qui montre à quel point les demandes faites transposées à un artisan semble totalement ridicules d’un coup. Vous pouvez suivre aussi sa page Facebook.

N’oublie jamais que ta profession c’est de dessiner

Quand on est débutant, on souffre parfois du syndrome de l’imposteur et on se dit que finalement oui, ce deal peut être une bonne idée. Et bien non. La seule bonne réponse à toute proposition que te demande du travail gratuit est NON. A aucun moment tu ne vas te rendre service si tu te brades. Si tu veux faire de l’illustration ta profession, il faut absolument te positionner comme une professionnelle. Ton travail à de la valeur. Tu connais peut être cette anecdote : Un client demande à un illustrateur « Pourquoi je devrais payer aussi cher un dessin qui vous a pris 10mn ? » et l’illustrateur qui répond « Parce que vous payez les 10 années de travail qui me permettent de vous le faire en 10mn !»

Tu peux accepter de faire un dessin gratuit pour ta copine si c’est ok pour toi.

Mais que l’on soit bien d’accord : si tu décides de faire un dessin gratuitement, c’est en toute conscience et surtout pas pour des arguments fallacieux de type « ça va te donner de la visibilité ». Non, c’est faux, la seule chose que ça va te donner c’est d’attirer des clients inintéressants et qui ne payent pas.

J’ai fait le choix dernièrement d’offrir deux dessins. Juste parce que j’avais envie de le faire. Mais en aucun cas je n’en attends quoi que ce soit. Un cadeau, c’est un cadeau, et c’est purement désintéressé.

Mon dernier conseil : fuis tous les concours !!! Il y a bien plus intéressant si tu veux te tester et te comparer à d’autres, et bien plus émulateur : les défis de type Mermaid ou Inktober !

Laisser un commentaire